Aller au contenu principal

L'UE et l'action pour le climat: l'UE dit stop aux ampoules halogènes

A partir du 1er septembre, un règlement européen interdira la vente et l’achat de lampes halogènes dans toute l’Union européenne.

Pour quelles raisons l'Union européenne a-t-elle décidé de les interdire ?

C'est avant tout pour des raisons écologiques mais aussi économiques. Elle souhaite encourager l’utilisation des ampoules LED qui seraient environ huit fois plus efficaces et cinq fois plus durables que les lampes halogènes.

Cette interdiction s'inscrit dans la droite ligne d'une directive qui date de plus de dix ans. Discutée en 2005, votée en 2007 et mise en application en 2008, la directive écoconception vise à réduire la consommation des appareils électriques et électroniques, et soutient la conception de produits plus durables.

Quels équipements ont déjà été supprimés ?

En vertu de cette directive, les lampes à incandescence ont été les premiers équipements lumineux à sortir du marché européen, en 2012. 

Toutes les lampes halogènes sont donc retirées du marché ?

Oui, à partir du 1er septembre , pratiquement toutes les lampes halogènes sont retirées du marché, à l'exception de celles pour lesquelles aucune alternative n'a encore été trouvée. Les magasins pourront toujours écouler leurs stocks, mais pas le renouveler.

Existe-il quelques chiffres sur la consommation électrique des ampoules halogènes ?

Oui, en France, selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), un foyer dispose de 25 points lumineux, dont l'utilisation représente en moyenne 10 à 15 % de la facture totale en électricité. Les ampoules à LED sont plus durables et plus économiques que ses alternatives.Grâce à leur longue durée de vie (+ 10 ans), l'utilisation d'ampoules LED permet de réduire la facture en électricité pour le consommateur, même si son prix à l'achat est plus élevé que les lampes halogènes.

Et l’impact écologique dans tout ça ?

Une récente étude a montré que l’utilisation d’ampoules LED avait permis de réduire de 570 millions de tonnes les émissions mondiales de dioxyde de carbone. 

Retrouvez l'intégralité de l'émission dans la chronique Europe on Air sur Radio Fajet

publié le

30 août 2018

par :

Camille DJUROVIC